Sortie d’hospit !!

11 juin 2010

dsc1100.jpg

Et oui !! ( C’est toujours Chloé mais dès demain il revient ! ) Raphaël est sortie en fin de matinée. Et il a tenu a rentrer dans sa maison, chez lui ! Je peux le comprendre meme si j’avoue j’aimais bien l’avoir a la maison lol !

Pour sa chambre, et ben soit il arrive a monter descendre sur les fesses les escaliers ( tout depand de la fatigue ) soit il dormira sur le canapé. Et Yvan envisage d’installer un lit en bas pour mon cousin.

Il est tres content d’etre rentrer, surtout il est content d’avoir pu voir sa grand mere cette aprem, il y ai rester un bon moment  ! Si tout continue a aller comme ca pour elle, elle sortira mardi pour aller en centre de reeducaiton. Mais il vous en dira plus lui meme.

En fait il vous racontera tout lui meme  !

Voila juste des nouvelles car meme si y’a pas de coms, y’a des visites alors bon ! Je vous laisse, merci a ceux qui ont pris de ces nouvelles.

La photo date de tout a l’heure, il a bien plus la peche hein ! ( puis on voit que la coiffeuse est passer par la mdrr )

Raphael et sa grand-mère, hospitalisés tous les deux

10 juin 2010

Bonjour à tous, c’est Chloé une fois de plus !

Bon, je crois que pour mon cousin, c’est sans surprise pour vous car il vous en avait parler !

Hier matin donc on est retourner a la clinique, ou il l’ont garder pour faire une batterie d’examen. On lui a dit « aujourd’hui on va vous faire encore des examens et ce soir on va vous garder en observation pour plus de securite car le pied est vilain, vous ressortirez demain ». Il s’en douté tellement qu’il avait avec lui son sac avec toute ses afaires…

On lui a tout refait, en commencant par le doppler, mais l’angiologue qu’il a vu cette fois était super, en tout cas Raphael s’est bien entendu avec ils ont rigolé ensemble, ( Raph lui a carrément dit : et sinon, vous avez des enfants ? O_o) il lui montrait a l’écrant ce qu’il se passait pendant le doppler et tout, bref  mon cousin etait content. L’angio a dit que la derniere echo doppler etait bidon, on lui avait fait coucher apparamement faut etre debout !

Son pied pars en varus equin, il se tourne vers l’interieur et du coup Raph peut marcher que sur la tranche externe, mais comme il a mal dans la cheville et le talon ( douleurs osseuse a cause du staph qui s’est infiltrer un peu partout ), il pose a peine le bout du pied…. Encore une fois on lui a dit : je sais pas comment vous faite pour marcher ! ( il a repondu : be en mettant un pied devant l’autre pas vous ? mdrrr ). Mais bon c’est a cause de l’oedeme que creer l’infection, donc ils sont pas trop trop inquiet pour l’instant sur ca.

Sinon, ce qui inquietait le medecin c’est que Raph fait regulierement de la fievre malgrès tout, signe que le staph est encore bien costaud ! Donc ben deja il continue les injections d’anti-coagulant , mais plus le lovenox un autre produit dont je vien de zapper total le nom lol désolée, il vous dira lui meme demain  !

Alors en plus de la vancomycine en perf, il a maintenant en gellules du Rimactan ( c’est de la rifampicine).. Moi j’ai lu anti-tuberculeux et anti-lepreux alors j’ai flippé et je dis : mais il a la tuberculose ? evidemment, tout le monde s’est foutu de ma gueule lol.. Le docteur m’a dit non mais on l’utilise aussi en cas d’infection grave… ( n’empeche Yvan l’appelle le petit lepreux pour le faire chier maintenant mdr )Bref il a tout un tas de médoc en fait, pour le sang, pour le staph, pour l’estomac, pour si pour ca mon cousin est une pharmacie ambulante !!

Comme effets secondaire de ce cachet, il n’en a pas a part qu’il fait pipi rouge mdr, et qu’il pleure des larmes de sang (enfin rouge quoi mais on dirait du sang !  genre quand il a eternuer cette aprem, c’est troublant lol ).

Sinon ce matin, le medecin est venu le voir à 9h il lui a dit que ses resultats etaient encore pas assez bon pour le laisser sortir( tjrs pareil, et un soucis niveau plaquettes je crois ), mais il lui a dit que normalement demain pas de soucis il sortait ! Il a été clair aussi sur un point : les vacances, pas avant un bon mois et encore !

Je pense que c’etait important de lui dire clairement, Raphael tient a ses vacances comme si ca vie en dépendait  ! Comme il m’a dit lui meme cette aprem : c’etait une sorte de deni quelque pars.

Apres la visite du medecin, on lui a fait un drainage lymphatique pour son pied, ca a durer 4 heures ! ( mais son pied est presque plus du tout gonfler ! Magique ce truc ) Donc quand je suis arriver a 13h, ils avaient a peine teminer. Et j’ai trouver mon cousin en compagnie d’une infirmiere qui… lui apprend a se piquer tout seul !

J’explique lol, les injections anti-coagulants ( celles ou j’ai zapper le nom lol ), ca se fait sous la peau dans le ventre (ou les cuisses mais l’angio que raph a vu lui a dit pas dans les cuisses ! ) donc c’est pas comme d’autre piqure ou vaut mieux avoir une infirmiere en gros. C’est tous les jours a la meme heure et comme la on lui fait vers midi et demi-une heure, Raphael ne veut pas, a domicile, faire repasser l’infirmiere juste pour ca. Donc comme au niveau de son bras droit il a recuperer sa « pince » ( alors qu’il va plus faire sa reeducation depuis son hospit, la aussi cherchez l’erreur ! ), il a demander si il pouvait pas le faire lui meme. Donc on lui a dit oui et effectivement, il s’est piquer tout seul. ( en fait, apres, moi j’avais les mains qui tremblaient, j’aime pas trop voir ca je crois que je suis un peu sensible aux aiguilles lol )

Demain normalement il ressort, tant mieux!

Il demande a ce qu’on monopolyse pas trop son phone parce que sa grand mere est hospitaliser depuis.. hier aussi ! Et donc comme il peut pas aller la voir pour l’instant et qu’il a de quoi etre inquiet ( elle a 88 ans ! ), il le laisse allumer 24h/24 pour avoir des nouvelles et surtout pour si jamais sa mere a besoin de parler et tout ( si elle a un cou de blues, la nuit surtout ).

Sa grand-mere est tomber hier matin devant chez elle, comme elle a la dégénérescence maculaire, elle voit mal, et elle a pas vu le bord d’un trottoir.. On l’a opérer du genou ce matin au premieres heures. L’operation a durer deux heures, mais ils ont eu des nouvelles qu’à 14h. Tout c’est bien passer, en salle de reveil aussi. Ils avaient dit a la mere de Raph ( qui lui donne des nouvelles ) qu’ils la remonterait en réa pour 24 h mais en fait, ils l’ont remontée dans sa chambre, c’est positif donc même si on a tous eu tres tres peur…

Elle est pas au meme etablissement que Raphael ! Pour l’instant, je sais pas combien de temps elle va rester la-bas mais on sait deja qu’elle va pas rentrer chez elle mais dans un centre de reeducation pour commencer… Raphael a hate de sortir pour aller la voir, il m’a envoyé lui acheter deux tablettes de chocolats et des gateaux suisses qu’elle adore, il veut lui apporter des demain quand il sera sorti ! ( et un paquet de Curly parce qu’il sait qu’elle en mange en cachette, il l’accompagne souvent mdr )

Bon du coup faut avouer que ca angoisse pas mal mon cousin, qu’il rale d’etre hospitaliser alors qu’elle « a besoin de lui » etc… Il a trop baliser hier soir en fait, ce qui fait qu’il arrivait plus a respirer. Enfin si mais en fait, il avait l’impression de pas pouvoir respirer a fond, et il baillait sans arret mais sans pouvoir bailler à fond aussi. L’infirmiere lui adit que c’etait de l’angoisse ( faut savoir que c’est en parti sa grand mere qui la elevé ) qu’il devait se detendre et lui a proposer un anxiolytique. Au debut il a dit non mais au final ils lui ont donner un tranquilisant pour pouvoir dormir et il a bien dormi la nuit derniere. Ca va un peu mieux aujourd’hui, mais il a hate de pouvoir aller la voir ( « non mais demain si il me dit non, je sors contre avis je m’en bat les *** je vais la voir ! )

Moi perso je sais qu’il avait envie de manger des sushi depuis sa premiere hospit donc je lui ai ramené un petit plateau de sushi ( et trois cannetes de redbull aussi ), et il était super content, sauf le wasabi qui était selon lui « merdique et sans gout ».. ( alors que j’ai gouté moi je trouve qu’il arrachait ). Sinon, il a aucune visite a part moi et Yvan, c’est « normal », tous le monde est plutot focaliser sur sa grand-mère, Raph etant en observation c’est pas « grave » meme si des visites occuperait un peu !

Voila , je suis pas rester trop longtemps parce qu’il avait eu Vanessa au telephone et qu’elle est venue le voir, donc je suis parti il a le droit a sont intimité ! En rentrant, son chien Cookie m’a saccagé l’appart !!!!!!

Il m’a sorti tous mes sous vetements de mon tiroir, il a manger deux chaussettes, un pied de chaise, il a fait tomber une étagere de papiers, il m’a manger des livres !!! J’avais envie de le tuer !! Ses chiens font jamais de connerie la on aurait dit qu’il avait fait expres pour me faire chier ! Et sa chienne ? Pendant que je rammassais, elle a fait caca devant la porte de la cuisine !!!! Yvan au tél m’a dit qu’ils doivent etre perturbés, ils ne font jamais ces trucs là ben perturber ou pas ca m’a fait raler vous avez pas idée !!Pareil quand je les aient sorti, Cookie veut pas m’obéir ! En tout cas il m’écoute plus. Il tire comme un fou sur la laisse ( et vu la force et la taille, il m’envole ), j’ai failli tomber deux fois, et quand je l’ai détacher, il voulait plus revenir, il venait en sautant et repartait en courant, je vous jure que ce chien s’est foutu de ma gueule, sa se voyait, je suis persuadée qu’il rigolait !!! Donc voila, si demain mon cousin sort pas je met les chiens chez lui et Yvan s’en ocupera parce que je sais pas gerer !

Voila, j’ai pas grand chose a rajouter de plus, normalement Raph vous parlera de tout ca lui meme demain !

humpf

8 juin 2010

Je n’ai rien à dire en fait. Je ne suis pas d’humeur. Non pas que je soit en pleine déprime, détrompez-vous, juste que je ne suis pas d’humeur à écrire ou à parler. Arrêtez tous, proches ou amis, quand vous me parlez, de me dire la même chose. Je trouve cela lassant, que la première chose que vous me disiez tous c’est  : Alors, il a dit quoi le médecin ? Alors le bilan ? Alors cette jambe ?
Je ne sais pas moi, on pourait avoir une conversation normale un jour ou bien est-ce trop demandé ? Vous pouvez comprendre une minute que je n’ai pas forcément envie d’en parler encore et encore, et que je passe mon temps à répeter les mêmes choses ?

Vous savez quoi ? Merde à la fin.

Demain, je dois retourner à la clinique. Et sans rentrer dans les détails, vu les éléments actuels, je ne sais pas si je vais rentrer, enfin, je me doute fortement que je ne vais pas rentrer mais y rester à dire vrai. Mais je ne sais pas si oui ou non, je vais ressortir vite. Je ne vais pas m’étendre là-dessus non plus, sâchez seulement que si tel est le cas, je ne pourrais pas ( forcément ! ) passer sur mon blog, encore moins les vôtres. Je vais valider vos commentaires, et j’y répondrais plus tard, désolé. Merci à ceux qui peuvent comprendre.

Je vous laisse avec une vidéo que j’avais faite l’été dernier ( avant le décès de mon père ), et que j’avais mise sur le blog musique diseasememory. Je sais pas pourquoi, juste parce que je l’aie peu partagée. Je l’avais mise sur un profil créé exprès, d’autres vidéos devaient suivre et puis il y a eu mon père, et tout un tas de « choses » alors. Peut être que d’autres vidéos suivront. Je n’en sais rien pour l’instant.

Bonne semaine à tous, à je ne sais quand.

Image de prévisualisation YouTube

Aujourd’hui, j’aurais dû partir au Mont Blanc

6 juin 2010

Et puis au final, pour toutes les raisons déjà expliquées, nous avions reporté au 10. Je ne partirais pas le 10 non plus. D’ailleurs, je ne pars pas au Mont-Blanc. Ni en Auvergne. Mais je vais tout de même dans les Hautes-Alpes. Parce que c’était chez mon père, parce qu’en août cela fera un an. Vous me direz que tant que le médecin ne m’a pas donné le feu-vert, c’est un peu présomptieux de ma part d’avancer de telles choses. Ce serait bien mal me connaître. Ils sont équipés là-haut. Il y a des cliniques, des hôpitaux, des services de soins, des médecins. Pourquoi dans ce cas je n’irais pas ?

Tout cela après tout, n’est-ce pas simplement une histoire d’organisation ? A chacun son leitmotiv, moi je retournerais là-haut. Et je me fiche totalement de ce que chacun peut bien penser de ma déçision.

Vous savez quoi ? J’ai mal dormi… Je ne vais pas accuser la douleur, parce que je la supporte en ce moment. Je veux dire, elle n’est pas aussi prenante qu’elle a pû être dernièrement. Biensûr elle est présente, mais « presque vivable » ( expression stupide, la douleur, cela n’est pas normal, partant de là, comment peut-on dire qu’elle est vivable ?) Je ne vais pas vous dire aussi que l’on s’y fait, parce que celui qui vous dira cela un jour n’a pas la moindre idée de ce que c’est d’avoir réellement ce type de douleur, qui est là, en permanence, qui vous mange nerveusement. On ne peut pas s’y habituer, c’est un mensonge. Dans un sens tant mieux, je trouverais ce type d’habituation relativement « pathétique ».

Je ne suis pas passé sur les blogs hier, j’ai validé vos commentaires sans y répondre, je le ferais aujourd’hui. Je ne l’ai pas fait car après avoir validé, j’ai eu un petit coup de barre. Donc j’ai décidé de m’allonger avec le pc. Sauf que lorsque j’ai retiré mes chaussures, j’ai pû constater que mon pied avait à nouveau gonflé, comme le jour où j’ai été hospitalisé je veux dire. ( D’ailleurs, à l’heure actuelle, je ne peux plus chausser mon pied gauche, à nouveau.)

Et ça a généré une véritable ANGOISSE.Celle qui te rend malade. Celle qui te tiens à l’estomac, celle qui te fait limite somatiser. La peur. Pas peur des événements, ou peur que les perfusions soient inefficaces ( je ne doute pas, à dire vrai, de leur efficacité, je sais aussi que c’est un produit qui est lont à agir, et que le staph a déjà bien progressé avant la mise en place de celui-ci ). La peur, stupide certainement à vos yeux, que l’on me dise demain : vous restez. C’est un fait dont je suis parfaitement conscient, je ne suis pas courageux. Je n’ai pas le courage de certaines personnes, je ne supporte pas l’enfermement, le fait d’être couché, toutes ces choses-là. Vous allez me dire que certaines personnes le supportent parce qu’elles n’ont pas le choix. Je le sais bien. Mais même pour ces choses-là, je n’en ai pas le courage.

Je ne suis pas fait pour cela ( mais c’est stupide ça aussi, personne n’est fait pour cela ! ). Je vis en temps normal en montagne, à 1300 mètres d’altitude. Mon mode de vie, c’est la nature, c’est être dehors. Avant tout cela, mon mode de vie c’était descendre en ville pour étudier, faire de l’athlé. Autrement, c’était des randonnées, des trecks, des sensations fortes, une quête perpétuelle d’adrénaline. Ce qui vous faisez rire au final, les blessures n’étant pas rares. Chevilles, péronés, genoux, coude, doigts, poignets, sutures, oui en effet, je me suis souvent blessé. Mais cela n’était « rien ». Et surtout, cela ne m’empêchait en rien de faire ce que j’aimais par-dessus tout. Au final, annuler le Mont-Blanc n’est pas une mauvaise chose. Qu’aurais-je pû faire là-bas ? Le regarder depuis son pied ??

Resté couché pendant la perfusion. Ecouter Santana. Passer du temps avec les chiens. Rire avec ma cousine. Téléphoner comme chaque jour à ma grand-mère, lui dire que cela va beaucoup mieux à présent. Regarder sur un balcon des voitures passer. Chercher du regard la montagne… Regarder la mer au final, presque par dépis. Ecouter Fruhling in Paris, penser à Elle. Passer deux heures sur internet à chercher un MMORPG français, gratuit et non violent pour ma cousine ( ce qui est, sâchons le, tout bonnement impossible). Manger un peu, garder l’estomac noué. Demain, rendez vous.. Tenter de ne pas y penser. Boire un sixième café parce qu’au final, il n’y a que cela qui passe bien, bizarrement. Faire un « trois » mains sur le piano. Rire pour rien. « Prendre l’air » dans la résidence. Terminer en arrière sur le dos en tentant un wheeling raté en fauteuil, au beau milieu du salon, et avoir un fou-rire. Imiter Docteur House, debout avec la canne, en disant : It’s not a lupus, it’s never a lupus. Siroter une despérado parce que cela me faisait envie depuis trop longtemps. La siroter longuement et puis à cause d’elle s’endormir sur le canapé. Se réveiller à 17 heures devant la finale Roland-Garros, alors que jamais je ne regarde le sport à la télévision. Boire encore un café. Laisser fondre du Temgesic sous sa langue en se demandant pourquoi on ne les fait pas à avaler tout simplement ( comme le Solupred… c’est quand même dégueulasse ces cachets qui fondent sous la langue ). Réflechir, se recentrer. Penser à Elle. Hésiter à l’appeler… Partir s’occuper sur le blog…

Au final, je pourrais ajouter se faire une montagne de pas grand-chose. Demain, je passe un bilan oui. Et mon pied a de nouveau gonflé, oui. Cela ne veut pas dire pour autant qu’il va me garder. Et s’en inquieter à l’avance ne changera de toute façon rien à l’affaire.

Je me défoule ici aujourd’hui, bizarrement. Sûrement parce que je ne voie pas vraiment où je pourrais le faire. Ma cousine a fait une erreur fatale, elle est allée demander des conseils médicaux à « gogole« . Le moteur de recherche qui t’annonce un cancer alors que tu as un bouton, si vous voyez ce que je veux dire. Alors elle parle de choses qu’elle ne connaît ni ne maîtrise ( SARM, pseudomonas).. Rien de tout ce qui me concerne, bien évidemment. Elle me parle de.. Guillaume Depardieu.. ( Elle est charmante et encourageante n’est ce pas ? ), alors que l’on ne peut comparer l’incomparable. Et puis elle a lu des choses sur l’ostéomyélite. Alors elle se fait tout un tas de films. Elle aussi je crois, s’inquiète à l’avance. Mais avec des sujets irréalistes. Elle s’angoisse à propos de choses qu’elle ne maîtrise pas, de témoignages glannés sur des forums. Je ne fais aucunes recherches sur internet sur ce sujet. Ce que j’ai à savoir, je le demande au médecin qui me suit.

Alors je n’ajoute rien à ses angoisses, qui n’ont déjà pas lieues d’être. C’est aussi cela quand on attrape quelque chose, rassurer ses proches. Et puis qui mieux que nous peut le faire ? Qui croiraient-ils plus que nous lorsque nous disons que ça va ? Il n’y a que dans les films je crois, que les proches rassurent la personne qui a un soucis de santé. Dans la réalité, c’est plus souvent le contraire qui se produit j’ai l’impression.Voilà pourquoi je pense, il m’arrive souvent de culpabiliser par rapport au soucis que je génère chez mes proches.

Au final, je lui ai proposé de m’accompagner demain. Je n’ai rien à lui cacher, et je pense que cela pourra grandement la rassurer. Je pense qu’elle posera tout un tas de questions, bien plus que moi à dire vrai emoticone. Mais je pense aussi que cela lui permettra de se rendre compte de la différence entre ce que je nomme faute de mieux « ma réalité » et ce qu’elle a lu sur internet. Aussi et surtout, elle se rendra compte que je ne lui cache rien.

L’infirmière ne va pas tarder, je passerais sur les blogs après méchage et changement du pansement ( sans oublier la sempiternelle injection, dans la cuisse aujourd’hui emoticone)

Le jour où je suis retourné dans « ma » montagne ( reprise du blog )

5 juin 2010

En toute honnêteté, je ne sais pas par quoi commencer. J’ai pensé à venir tout simplement raconter cette journée, mais les mots ne me viennent pas. C’est un grand vide. La reprise est difficile, pourtant ce n’est pas l’envie qui m’en manque. Pourtant, pour ce qui est d’écrire, l’inspiration est revenue depuis quelques temps, j’ai passé quelques moments à noircir mon cahier de textes lors de cette hospitalisation. Mais bien peu des textes qui figurent dans mon cahier sont partagés..

Que vous dire alors ?

Je ne vais pas vous parler de mes infections, ni de mes perfusions ou autres soins. Je crois que j’ai suffisamment la tête dedans sans avoir en plus à ressasser. J’ai mal à la jambe, oui, mais je crois que l’écrire ici ne servirait à rien, à part à y penser encore plus. Et je crois qu’après cette hospitalisation, ces soins et ce que vous voulez, j’ai besoin aussi de penser et de parler d’autre chose. Je ne suis pas qu’un patient, un dossier, un protocole, plus depuis ma sortie en tout cas …

Je vais donc tenter d’aligner les mots pour vous raconter ma journée, puisqu’elle fut l’une des meilleures depuis le 24, soit la veille de mon entrée «là-bas».

J’ai passé une nuit relativement bonne, mais même si elle ne fut pas complète, cela n’est pas bien grave étant donné que j’avais aussi beaucoup dormi en journée, et tôt le soir venu. J’ai été réveillé à deux heures du matin par le voisin du dessus, en crise une fois de plus, qui hurlait : ENCULE !!! ENCULE !!! Je ne sais pas après qui il en avait exactement mais j’ai eu un fou-rire lorsque j’ai entendu un voisin lui crier : Mais c’est toi l’enculé !!!

Ma cousine m’ayant entendu rire, elle m’a rejoint et nous avons passé un long moment, la vitre ouverte parce que je fumais, à discuter dans ma chambre. Jusqu’à ce que nous nous rendions compte que nous servions de repas à une quantité improbable de moustiques à dire vrai. J’ai dû m’endormir en premier, je ne sais plus très bien mais au réveil ce matin, nous étions restés ensemble. C’était un moment agréable. ( Oui j’ai dormi avec ma cousine, c’est le MAL jetez moi une pierre )

Remarquez que le petit déjeuner fut un moment assez paisible aussi. J’ai pris mon premier café seul à la cuisine ( pour fumer une cigarette sans la polluer ) avant de la rejoindre dans le salon.

C’est «drôle», au réveil, j’ai été perturbé. Perturbé lorsque j’ai ouvert les yeux, par le décor, perturbé de ne pas entendre une sonnette, des pas dans le couloir, perturbé de ne pas avoir l’éternelle visite des constantes.. ( Celle où tu tentes de répondre à vous avez bien dormi ? Alors que tu es encore à moitié entrain )

Il y a moins de stress ici qu’à la clinique, c’est indéniable. Même la venue de l’infirmière pour la perfusion s’est passée tranquillement.

Et puis je suis allé faire un brin de toilette ( j’ai hâte de pouvoir reprendre une douche, vous ne vous doutez pas à quel point ), pendant que ma cousine venait taper à la porte de la salle de bain toutes les deux minutes environ pour me dire : Ca va ? Ca va ?

Au bout d’un moment j’ai voulu plaisanter un peu, donc j’ai dis : Oui, mais je comprend pas, je viens de perdre un orteil !

Evidemment, elle n’a pas compris tout de suite que je riais.. Ce qui est relativement affolant quand on y pense..
Et puis je me suis fait enguirlander parce que j’ai failli tomber en tentant de me laver les cheveux dans le lavabo… Au final, c’est elle qui me l’a fait. Vous l’avez compris, je n’ai pour l’instant pas mes auxiliaires à la maison. Je n’ai pas rappelé, étant donné qu’à la clinique lors de mon hospitalisation, j’ai tenu au maximum à me débrouiller seul et que j’ai énormément apprécié d’avoir MON autonomie. Comme vous le verrez sur la photo, mes cheveux ont bien poussés. C’est une catastrophe et je n’arrive plus rien à en faire.. Etre chauve avait pour avantage d’avoir ça en moins à faire le matin ! Le résultat improbable de ma coupe de cheveux ? Il faut demander à Chloé !

Elle a tartiné un peigne de gel, a tenté de me coiffer, j’avais l’impression d’avoir un casque de gel sur la tête et de ressembler à un playmobil… Alors j’ai voulu tout rincer mais elle a eu une idée «lumineuse» : on va laisser le gel sécher, on passera un coup de peigne, tu va récupérer un peu de volume ( parce que je ressemblais à Hitler en fait ) et les cheveux garderons la forme.

Sauf que nous n’avions plus vraiment le temps. Nous étions invités.. Chez moi ( cela fait stupide à dire quand on y pense ), à manger et à aller faire un tour ( j’avais envie de retourner là-bas, prendre des photos etc ). Donc idée lumineuse numéro 2 : Je vais te sécher avec mon sèche cheveux, de loin parce que t’as pas autant de cheveux que moi je vais pas te cramer le crâne au troisième degré hein on va éviter !  (emoticoneemoticone)

Elle a donc utilisé son sèche-cheveux sur moi.. Au bout d’un moment, ça s’est mis à sentir le brulé, ça faisait peur… Rassurez-vous, cela n’était pas moi, c’est le sèche-cheveux qui rendait l’âme. ( Mes cheveux sont les descendants d’Attila ce n’est pas possible ! Là où ils passent, rien ne repousse !!emoticone )

Au final, le rendu était…. Enfin, ma tête est consternante. C’est décidé, lundi, en revenant de la clinique ( gros bilan de prévu ), je vais chez le coiffeur me faire arranger le portrait, un minimum quoi !

Nous sommes donc enfin partis, comme ça, moi et mon «casque capillaire» puisque je n’avais pas mon béret. Nous avons écouté Rammstein en voiture et je me suis moqué de ma cousine tout le long, elle ne parle pas allemand, mais durant la chanson, elle a chanté le passage en français ( non je ne regrette rien… ) avec l’accent, c’était assez comique.

Arrivé chez moi, et bien, j’étais cassé.. Donc j’ai dormi pendant que tout le monde mangeait. Je mangerais mieux ce soir ( du moins je l’espère ). Réveil à 15h15, petit coup de pression au moment où je me suis apperçu de l’heure, car l’infirmière doit passer dans la soirée et que je me dois bien évidemment d’être là…

Nous sommes donc tous partis, ma cousine, ma tante, Yvan et moi-même, un peu plus bas, sur le chemin où j’étais allé faire des photos et où j’ai attrapé monsieur Auréus par le biais d’une morsure d’araignée. J’en ai par ailleurs vu un nombre incalculable, mais aucune trace de la malmignatte, c’est dommage, cette araignée est splendide, j’aurais aimé avoir une macro d’elle.

Quelques photos, quelques fou-rire ( ma cousine à peur de tout, et les insectes là bas, ce n’est pas ce qu’il manque ! ), une grande pause à l’ombre ( il faisait 27°), où j’étais très probablement le mieux placé. Assis tranquillement dans mon fauteuil alors que tout le monde se cherchait une pierre pas trop inconfortable..

J’ai dormi tout le long du chemin du retour, normal je dirais. Mais j’ai passé une journée agréable, la douleur était très largement supportable. – Est-ce que cela veut dire que les choses se calment ou bien est-ce tout simplement le Temgesic ? Mystère- Avant de repartir chez ma cousine, je suis resté pour l’appéritif.. Je me suis laissé tenté par un petit verre de téquila.. Zone rouge, strictement interdit, oui je le sais ( d’ailleurs le mix avec les médicaments m’a fait faire un sacré somme emoticone) mais je m’en fiche un peu.

J’ai attendu que l’infirmière passe me changer les mèches avant de venir écrire ici. Je ne pense pas sortir demain, je pense récupérer un peu de la journée d’aujourd’hui, mais je ne regrette pas d’avoir été forcé d’insister pour avoir cette sortie. Cela m’a fait du bien, et m’a changé un peu les idées.

Demain, ce sera donc repos, et, je l’espère, un article un peu mieux construit et moins stupide que celui-ci. Il vaut mieux que je me repose remarquez, lundi, une grosse journée m’attend à la clinique !

Je vous laisse avec deux photos ( cela est bien suffisant, au vu de tout ce que ma cousine vous a posté dernièrement ). Une de fleurs ( encore et toujours ), et une de moi avec le sourire puisqu’il m’a été souvent reproché de ne pas l’avoir.

 

1086.jpg

1091.jpg

12345...8